Saison 2014-2015

Viande à Chien

Du 14 janvier au 1er février 2014
Salle principale

Du jeudi au samedi, 20h

Les mardis et mercredis à 19h

On connaît tous l’histoire du légendaire Séraphin Poudrier, l’incarnation de l’avarice, l’homme en proie à la fièvre de l’or, ce qui l’a mené à sa propre perte ainsi qu’à celle de son entourage. Bien qu’écrite en 1933, cette histoire sordide trouve un écho saisissant avec la société actuelle. Car c’est aussi l’histoire du Capital : cette invraisemblable course contre le temps, contre les êtres et contre la Nature, qui vise à chosifier le monde et à en faire une quantité mesurable et échangeable.

Dans cette adaptation moderne de la figure de l’avare s’inspirant du roman de Claude-Henri Grignon, le Théâtre des Fonds de Tiroirs et le Nouveau Théâtre Expérimental tentent de jeter un peu de lumière sur cette étrange machine qui s’est emparée de nos vies, ce système sans système… Une réflexion sur le capitalisme en marche dans ce qu’il a de plus pur et meurtrier, mais aussi dans ce qu’il a de plus insidieux et séduisant

Auteur(s)

Alexis Martin
Frédéric Dubois
Jonathan Gagnon 

Librement inspiré du roman de Claude Henri-Grignon, Un homme et son péché

Idée originale

Alexis Martin
Pascal Robitaille
Daniel Brière
Frédéric Dubois

Mise en scène

Frédéric Dubois

Conception

Romain Fabre (scénographie et costumes)
Pascal Robitaille (conception sonore)
François Leclerc (direction technique)
Judith Saint-Pierre (direction de production)
Renau Pettigrew (éclairages)

 

Production

Théâtre des Fonds de Tiroirs (Québec)
Nouveau Théâtre Expérimental (Montréal) 

 

Viande à chien

Viande à chien

20 Décembre 2013

Frédéric Dubois

Né en 1977, Frédéric Dubois est très impliqué dans le milieu théâtral de Québec. Il a terminé ses études au Conservatoire d’art dramatique de Québec en 1999. Il a signé toutes les mises en scène du Théâtre des Fonds de Tiroirs (TFT), plateforme théâtrale importante de la vieille capitale. Il est récipiendaire du prix John-Hirsh 2008, remis par le Conseil des Arts du Canada, prix d’excellence qui souligne un début de carrière singulier et prometteur.

Il travaille notamment au Théâtre du Trident, au Gros Mécano, au Théâtre d’Aujourd’hui, au Théâtre Bluff, au Théâtre du Tandem, au Centre National des Arts d’Ottawa. Il a également signé la mise en scène des Misérables au Capitole de Québec en 2008.

Au TFT, il se fait remarquer avec son adaptation de Zazie dans le métro de Raymond Queneau, qui vaut à la compagnie le Masque révélation 2001. C’est aussi sa grandiose mise en scène extérieure de huit heures de Vie et mort du roi boiteuxde Jean-Pierre Ronfard qui confirme son audace à présenter, hors circuit, des textes importants de la dramaturgie québécoise et d’ailleurs. Sa mise en scène de La librairie de Marie-Josée Bastien joue depuis sept ans sur toutes les scènes du Canada autant en anglais qu’en français et au Japon, où il s’est rendu en septembre 2009. Dernièrement, son travail au TNM avec Le roi se meurt a impressionné et prouvé encore une fois l'étendue de son talent. Depuis novembre 2011, il est le coordonnateur artistique au Théâtre Périscope.

Alexis Martin

Comédien, metteur en scène, auteur et scénariste, Alexis Martin travaille depuis près de vingt-cinq ans dans le domaine artistique québécois.

Depuis ses débuts, il cumule près d’une quarantaine de rôle sur les planches des théâtres de la métropole montréalaise. Il est co-directeur artistique du Nouveau Théâtre Expérimental depuis 1999, lieu où il expérimente en écriture, en jeu et en mise en scène. Il est également consultant dramaturgique du spectacle intitulé Love au Cirque du soleil avec son complice Dominic Champagne. Il a aussi travaillé à la mise en scène du spectacle d’humour de Martin Matte, Condamné à l’excellence et au dernier spectacle du mentaliste Gary Kurtz. Plus récemment, il a créé, avec Louis Bélanger comme réalisateur, un documentaire sur la vie de son père, le journaliste Louis Martin. 

Espace des curieux

Extrait du texte

DONALDA

Merci.

(Silence).

T'es bon Séraphin, mais... y a juste moi qui le sais on dirait.

SERAPHIN, surpris.

Non. Ni bon ni mauvais, je fais ce que j'ai à faire, rien de plus. Je marche droit.

DONALDA, directe.

Y a beaucoup de gens qui pensent que, comme maire... Tu fais pas toujours pour le mieux de la communauté...

Lire la suite.

 

Qui est Séraphin Poudrier?

Nous vous proposons de vous remettre en mémoire le personnage de Séraphin Poudrier, qui a marqué la mémoire collective québécoise.

 

«Viande à chien, Séraphin actualisé»

Cette critique, publiée dans Voir Montréal du 25 novembre 2013, retrace les principaux enjeux de l'adaptation théâtrale Viande à Chien.

 

Claude-Henri Grignon et la «mystique de la paysannerie»

Visitez en vidéo la bibliothèque de l'auteur d'Un homme et son péché dans les «pays d'en haut». Pierre Grignon, son neveu, partage avec nous quelques souvenirs et pensées chers à l'écrivain.

 

Un monde sans échanges monétaires, c'est possible ?

L'avarice de Séraphin le conduira jusqu'à échanger Donalda contre une liquidation de dettes. À l'inverse, face à la crise financière et l'obsession de l'argent, le Québec adopte actuellement d'autres types d'échanges comme le troc, pratique alternative de plus en plus populaire.

Comme Alexis, seul personnage libre et indépendant de la pièce, trouvez de bonnes raisons de vous «indigner» et de vous mobiliser pour un monde altermondialiste.

Dans cette entrevue «Capitalisme et pulsion de mort : un entretien avec Gilles Dostaler», l'économie, en tant qu'activité humaine, est analysée par le biais de la psychanalyse. Le livre éponyme a fortement inspiré les auteurs de Viande à chien.

 

Pour approfondir la pièce...

L'avarice de Séraphin Poudrier entre en résonnance avec les légendes du roi Midas et de Crésus, dont les destins nous amènent à réfléchir sur les richesses de l'existence.


DONALDA

«J'ai envie maintenant de me déchirer moi-même en mille morceaux. Il n'y a plus rien qui mérite de demeurer intact.»

Cette réplique, transposée dans Viande à chien, vient de la pièce de théâtre norvégienne Une Maison de poupée d'Henrik Ibsen, dont la rédaction précède de peu celle d'Un Homme et son péché de Claude-Henri Grignon.

 

Suggestions de films

Séraphin : un homme et son péché (2002) de Charles Binamé.

Frédéric Dubois, pour la mise en scène de Viande à chien, s'est inspiré de l'univers onirique de Twin Peaks : Fire Walk with Me (1992) de David Lynch, à découvrir en vidéo.

 

Suggestions de lecture

Un Homme et son péché, Pierre-Henri Grignon

Séraphin illustré, éd. Les 400 coups (bande-dessinée)

Une maison de poupée, Henrik Ibsen

L'Avare, Molière